Contrairement aux idées reçues, le climat de la région lausannoise est bien adapté aux trajets pendulaires à vélo à Lausanne. A part quelques jours particulièrement pluvieux ou neigeux (comme la période de fin janvier-début février 2003) où la pratique du vélo requiert une bonne motivation et un équipement adapté, la météo locale est clémente avec les adorateurs de la bicyclette et les amoureux du vélo. Alan Howling (alan.howling(a)epfl(point)ch), membre de PRO VELO Région Lausanne et pendulaire quotidien entre le nord et le sud de Lausanne, a observé pendant une année les conditions météo lors de ses deux trajets quotidiens.

Ses conclusions générales après 446 trajets :
Le climat est bien adapté aux trajets pendulaires à vélo à Lausanne, contrairement à ce que pourrait penser un non-cycliste. Même en prenant le bus ou un taxi par mauvais temps, le vélo est nettement moins cher qu’une voiture, sans compter les avantages personnels pour sa santé et son plaisir et les bénéfices pour la communauté (environnement (bruit, pollution de l’air), fluidité des transports, encombrement de l’espace, etc.).

Sur ce graphique, les trajets sont représentés par mois en comptant le nombre de trajets secs (ou légèrement humides), mouillés et trempés. Le cycliste a été mouillé ou trempé dans moins de 5% des cas (le nombre de trajets par mois varie en fonction des vacances et des congés) !

Posted in: Vélo pratique