Une étude comparative de 3 villes françaises (Besançon, Grenoble, Toulouse) et 3 villes suisses (Berne, Genève, Lausanne) a montré que dans les villes qui ont le plus facilité la circulation en voiture, les petits commerces perdent davantage de clients au profit des hypermarchés de banlieue. Source : « Les citadins face à l’automobilité », V.Kaufmann, C.Jemelin et J.M.Guidez, EPFL + CERTU (1998).

Vélo et commerce de proximité : des intérêts communs ! Pourquoi participer ?

Face à la congestion des villes et au manque de places de stationnement, les cyclistes sont vos clients de demain. Pensez à eux dès maintenant ! Pourquoi ? Le cycliste : un client fidèle qui dépense plus !

  • 50% des déplacements en ville font moins de 5 km
  • 96% des achats en ville pèsent moins de 10kg
  • Idéal pour les cyclistes !

 

Le cycliste se rend dans des commerces proches de chez lui et le fait plus souvent.

  •  ses nombreux petits et moyens achats rapportent gros !
  • il permet une présence rassurante et conviviale à proximité des commerces.
  • Idéal pour les affaires !

Vous trouverez ci après un argumentaire plus détaillé :

  • Le client qui vient à vélo est reconnu plus fidèle et régulier : il se rend dans des commerces plus proche de chez lui. Il le fait donc plus souvent. L’automobiliste parcourt souvent une plus longue distance (et est confronté au problème du parking) vient moins souvent.
  • Le client qui vient à vélo dépense plus ! De nombreuses études montrent que ses dépenses hebdomadaires sont identiques voire supérieures à celles du client automobiliste. Ses nombreux petits et moyens achats rapportent gros !
  • Un vélo consomme 10 fois moins d’espace de stationnement qu’une voiture. La difficulté de trouver une place de stationnement à proximité de votre magasin décourage de nombreux automobilistes, qui se tournent alors vers les grandes surfaces. En revanche, les clients cyclistes s’arrêteront beaucoup plus facilement devant le magasin de leur choix car le parking n’est pas un frein. Transformer une place de voiture, c’est jusqu’à 10 vélos qui pourront stationner donc 10 fois plus de clients !
  • Plus de sécurité et de convivialité aux abords des commerces. Les clients automobilistes sont pressés de faire leurs achats car leur voiture est mal garée ou leur temps de parking limité. Les clients piétons et cyclistes sont plus détendus car ils n’ont pas ces problèmes. Ils offrent une présence rassurante et conviviale à proximité des commerces.Idéal pour les affaires ! Plus de clients feront leurs achats à vélo, moins de voiture viendront encombrer les abords des zones commerçantes ce qui les rendra plus attrayantes et plus sécurisantes.
  • Encourager les clients à faire leurs courses à vélo, c’est développer un réseau commercial local duquel clients et commerçants sortent gagnants : pas de long et coûteux déplacements pour les uns, viabilité et pérennité de l’activité commerciale pour les autres.

Références :

« Villes cyclables, villes d’avenir », brochure éditée par la Commission européenne, 1999.

http://ec.europa.eu/environment/archives/cycling/cycling_fr.pdf

« Piétons et cyclistes dynamisent les commerces de centre-ville et de proximité », étude réalisée par la Fubicy, en collaboration avec l’ADEME. Dossier du vélo urbain n°6, août 2003 – publication Ademe n°4841

http://www.fubicy.org/spip.php?page=imprimer&id_article=192

« Déplacements et commerce. Des sources de données pour le commerce », CERTU – ADEUS 2004 – 69 pages – ISSN 1263-2570

 

 

Posted in: Achats à vélo et commerces