Follow Me

Close

Association

Mission

Association pour la promotion du vélo comme loisir et moyen de transport au quotidien dans la région de Lausanne

PRO VELO Région Lausanne (anciennement CYCLIC) veut susciter le « réflexe vélo » dans l’agglomération lausannoise et obtenir une amélioration de la sécurité et des conditions de déplacement pour tous les cyclistes. Un groupe Ouest et un groupe Est lausannois permettent à PRO VELO d’avoir un contact local et privilégié avec la population et les autorités locales, afin d’augmenter notre visibilité et notre impact dans la région; chacun de ces groupes sont représentés au sein du comité.

 

PV comité 2013

Position et revendications

A sa création en 2001, PRO VELO Région Lausanne a commencé par revendiquer des aménagements cyclables simples afin d’assainir la situation pour les vélos de manière rapide et efficace. Une approche pragmatique a été suivie afin de profiter de travaux prévus par ailleurs pour réaliser au cas par cas des aménagements pour les cyclistes. Il aurait été illusoire d’exiger il y a dix ans la réalisation rapide d’un réseau complet de pistes cyclables.

Le développement d’aménagements cyclables morcelés a rapidement été suivi par une augmentation du nombre de vélos. Toutefois, la politique suivie jusqu’ici atteint ses limites. Afin d’augmenter la part modale dévolue au vélo, il convient maintenant de convaincre des personnes qui n’osent pas se lancer dans la circulation pour des raisons de sécurité d’essayer le vélo.

Ainsi, PRO VELO Région Lausanne entend s’engager pour obtenir une continuité des aménagements cyclables d’une part et ouvrir de nouveaux itinéraires autorisés aux cyclistes à l’écart du trafic motorisé d’autre part. Les personnes peu à l’aise dans le trafic pourront de cette manière trouver confiance dans les déplacements à bicyclette.

La place à disposition n’étant généralement pas extensible en milieu urbain, l’attribution d’un espace pour les vélos ne peut se faire qu’au détriment d’autres modes de transport ou en partageant l’espace alloué à d’autres usagers. En ce sens, l’association compte obtenir plus souvent un partage de l’espace avec les piétons tout en respectant le principe essentiel du respect du plus faible. Il semble possible de promouvoir ce partage lorsque le flux de piétons est faible, lorsque le vélo est à la montée ou quand un espace plus important peut être attribué à la mobilité douce. Comme l’utilisation de ces espaces est avant tout destinée aux personnes que le trafic effraie, il paraît nécessaire de ne pas obliger les cyclistes à l’aise dans le trafic à utiliser ces aménagements et de les baliser comme « trottoir autorisé aux cycles » et non comme « piste cyclable ». Dans certains cas particuliers et quand la place le permet, il est opportun de prévoir deux types d’aménagements complémentaires : pour les cyclistes à l’aise dans le trafic et pour ceux qui recherchent la sécurité.

Par cette stratégie, PRO VELO Région Lausanne entend atteindre au mieux le but de l’association de promouvoir le vélo dans la région lausannoise en soutenant les besoins de plus en plus variés des cyclistes. Il est évident que ces principes de base doivent être adaptés au cas par cas afin de coller à la réalité de chaque situation.